tout sur la cuisine que ce soit la cuisine traditionnelle a la cuisine pour personne diabetique, e passant par la cuisine pour personne alergique a certains aliments


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

concervation de nos fruit du jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 concervation de nos fruit du jardin le Lun 24 Aoû - 13:21

un truc de grand mere :Pour que vos fruits se conservent plus longtemps, placez dans votre corbeille quelques bouchons de liège coupés en deux. Ils aideront à éloigner les petites mouces à fruits.

La récolte et la conservation des fruits




La récolte des fruits.
Il n'est pas évident pour un jardinier amateur de fixer la date de récolte des fruits du verger. Si le ramassage des petits fruits et des baies est plus facile car le degré de maturité peut être facilement évalué à l'oeil, il en va tout autrement des fruits d'automne et de garde. Prunes, pruneaux, pommes et poires sont à suivre très sérieusement, dès le début du mois de septembre.
Des signes simples peuvent vous aider à fixer la date de récolte:
• Les fruits cessent de grossir.
• Les fruits se détachent facilement au niveau du pédoncule à la suite d’une légère pression.
• Pour les pommes et les poires, teinte de fond verte devenant progressivement jaune.
• Nuance de teinte rouge couvrant le fruit.
• La coloration blanche jaunâtre de la pulpe.
• La diminution de la chlorophylle.
• La coloration des pépins: une teinte marron uniforme.
• La saveur du fruit: il ne doit pas avoir un goût d’herbe.
Les professionnels utilisent des méthodes plus scientifiques comme le pénétromètre, le contrôle de la teneur en amidon, le réfractomètre et le test de Thiaut.
Dans la pratique, on constate qu’aucun test pris isolément n’est assez fiable pour déterminer la date de cueillette la plus favorable. Il faut compter avec un faisceau de critères, sans oublier le «pifomètre», qui joue un rôle important.
Pour les fruits d’hiver et de longue conservation, dont la maturité de consommation se prépare en cave ou en chambre froide, la date de récolte n’est pas très importante. Elle se situe entre le 15 octobre et les premières gelées.

Les soins à la cueillette
L’opération qui consiste à détacher le fruit de l’arbre est un geste primordial qui influence sa conservation. Prenez donc à pleine main le fruit, détachez-le par une légère pression rotative et déposez-le délicatement dans une corbeille. Il est exclu d’imaginer garder longtemps des fruits que l’on ramasse sur le sol ou qui ont été tapés et peut-être même blessés. La cueillette s’effectue par temps sec, dès que la rosée a disparu et jusqu’à la tombée du soir. Dès que la récolte est en caisses, il faut lui éviter les coups de soleil. On déposera provisoirement les fruits à l’ombre. Enfin, plus le temps qui s’écoule entre la récolte et le stockage est court, plus les chances de réussite du stockage sont accrues.
Le stockage.
Actuellement peu de ménages sont équipés pour conserver les fruits dans de bonnes conditions. Dans un garage ou une cave d'immeuble locatif, l'aspect des fruits devient rapidement rébarbatif. Ridés et privés de leur jus parfois même avant d'avoir atteint la parfaite maturité, ces fruits ne vous apporteront aucun plaisir.
Il faut, pour conserver longtemps des fruits, que la température se situe entre 1 et 7 degrés et que l'humidité relative soit entre 85 et 90 %. Ces conditions idéales sont souvent impossibles à atteindre. Dès lors, vous devez vous tourner vers d'autres solutions. Le sac en polyéthylène permet de conserver des fruits par petite quantité et de freiner leur maturation car les échanges gazeux sont fortement diminués. Placés dans une cave fraîche, ces fruits se conservent bien. La boîte de "sagex": Elle permet de garder des fruits même sur un balcon pour autant que les rayons du soleil ne soient pas trop ardents. Cette façon de conserver des fruits permet par exemple de ramener régulièrement des pommes et des poires du fruitier à l'appartement. La conservation est bonne mais ne peut pas durer. La cave au sol de terre battue est une solution agréable pour autant qu'elle soit fraîche et humide. Les fruits déposés en caissettes les uns à côtés des autres se gardent longtemps si l'on sait jouer avec le soupirail. La température doit être la plus constante possible. On pourrait encore imaginer garder des fruits dans un ancien frigidaire placé à la cave ou dans un garage. Peu souvent ouvert et réglé au minimum, les fruits se conservent bien et les coûts d'exploitation devraient être abordable.
Toutes les méthodes sont plus ou moins bonnes mais rappelez-vous d'une chose, seuls les fruits sains et délicatement cueillis se gardent.
La transformation des fruits.
Pour être complet, il faut que nous parlions transformation des fruits. Si, comme nous l'avons dit, seuls les fruits sains et de belle qualité sont gardés, les fruits tombés, et abîmés doivent être rapidement transformés. Le congélateur, les conserves à chaud, la fabrication de sirop, de jus et de confitures permettent une utilisation plus rationnelle des fruits. Sachez cependant que pour obtenir de bonnes préparations, vous ne devez cuisiner que des fruits sains et à bonne maturité.
L'extracteur de jus.
Nous avons testé une marmite permettant l'extraction du jus des fruits à la vapeur. Cette méthode géniale est d'une utilisation enfantine. Le "Vapo fruits" est composé de 4 parties: la base est une marmite que l'on rempli d'eau, se pose dessus, un élément composé lui de 2 compartiments, le récupérateur de jus et le panier qui reçoit les fruits. Le tout est fermé par un couvercle. La partie qui récupère le jus est muni d'un bec permettant le remplissage aisé des bouteilles. Avec cette marmite, on peut extraire et stériliser en une seule opération (50 minutes environ), tout le jus et les vitamines que contiennent les fruits. Par exemple, 5 kg de raisin vous donneront 3 à 4 litres de jus. Vous pouvez "passer", dans cette marmite, tous les fruits du jardin. Le jus contenu dans les bouteilles remplies à chaud se garde très longtemps. Nous avons, en famille, dégusté des jus de cassis qui étaient restés plusieurs années à la cave: ils étaient parfaits!
Le jus de pommes et de poires.
Vous pouvez très bien porter vos fruits dans un pressoir privé. Il existe, dans de nombreuses fermes, des installations où l'on peut faire transformer à façon les pommes et les poires. Il vous sera restitué un jus de pommes sain et naturel en bouteilles ou en bombonnes. En pratique, nous avons constaté que seules les grandes familles peuvent utiliser les bombonnes, car une fois entamées, il faut en consommer le jus dans un délai de 15 jours environ. Les litres ou les fiasques sont bien plus économiques et plus pratiques. Pour ceux et celles qui aiment travailler maison: nous signalons que les associations de femmes paysannes, la Régie Fédérale des alcools ainsi que les Ecoles Cantonales d'Agriculture peuvent vous renseigner et vous proposer des recettes pour la transformation et l'utilisation des fruits de votre jardin. Dans bien des cas, on peut louer les appareils servant à stériliser les jus. On peut aussi suivre des cours afin de devenir expert.
Les confitures.
Même si la mode alimentaire n'est pas favorable actuellement à la consommation de confitures, il faut bien reconnaître que les préparations maison sont excellentes. Oserions-nous imaginer un petit déjeuner de dimanche sans gelée de coings ou de framboises... Pour agrémenter et diversifier, nous vous proposons de confectionner des confitures avec les fruits des cognassiers du Japon ou des pommiers d'ornement.
La congélation.
L'arrivée des congélateurs a bien simplifié la vie des ménagères. On peut facilement congeler des fruits ou des jus. Si les cerises, les prunes et les petits fruits se gardent bien au froid sans préparation ou cuisson préalables, les pommes et les poires ne peuvent pas être congelées crues: pensez-y.
Les bocaux.
On cru que le congélateur sonnerait le glas des bocaux. Aujourd'hui, cette méthode de conservation est de nouveau utilisée car, le goût des poires conservées dans leur jus est tout simplement exquis. De plus, ouvrir un bocal de fruits peut se faire à la dernière minute...
Le séchage.
Sécher des pommes, des poires, des prunes ou des abricots permet de préparer des récréations saines que les enfants et les adultes peuvent apprécier. Rappelez-vous qu'il faut que les fruits sèchent rapidement pour que la couleur, l'arôme et les vitamines ne soient pas perdus. Les appareils qui permettent de sécher rapidement légumes et fruits ne sont pas d'un prix exhorbitant.
La distillation.
Sans vouloir pousser à la consommation d'alcool, il faut rappeler que tous les fruits sucrés peuvent être distillés. Vous pouvez préparer un tonneau de fruits en prenant néanmoins certaines précautions d'hygiène. On ne met pas fermenter des fruits pourris, sales et pas mûrs. La distillation en Suisse est réglementée. Vous devez demander à l'Office communal de la régie des alcools une autorisation de distiller. Ensuite, vous porterez vos fruits chez un distillateur officiel qui lui est seul habilité pour effectuer le travail.
Le coût de la distillation, et l'impôt sur l'alcool obtenu que l'Etat prélève sont élevés. Une bonne bouteille d'eau de vie, même maison vous coûtera cher!


Voir le profil de l'utilisateur http://delicatesse.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum